Pourquoi c’est bien

Je vais vous expliquer, exactement, pourquoi c’est bien. Dans certains cas, pour vous éviter d’avoir à le lire. Dans d’autres, pour vous motiver à la lecture. Parce que, vraiment : c’est bien.

carl_spitzweg_021

Moi dans ma maison.

Les classiques

Etienne de la Boétie : Discours de la servitude volontaireScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28

Nicholas Machiavel :  Le PrinceScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28

La littérature de l’imaginaire

Brandon Sanderson : LégionScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28, The Way of Kings & Words of RadianceScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.06

Lois McMaster Bujold : La Saga VorkosiganScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28

Jean-Pierre Andrevon : Le travail du furetScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28

Ayerdhal : Chroniques d’un rêve enclavéScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28

Clifford D. Simiak : Demain les chiensScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28

China Miéville : Perdido Street StationScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.06, The ScarScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.06 (Les scarifiésScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28)

Joanna Russ : The Female ManScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.06

Jacques Barbéri : Le crépuscule des chimèresScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28

Les essais

Paul Dumouchel, Luisa Damiano : Vivre avec les robotsScreen Shot 2016-03-16 at 12.45.28

Certains titres de la liste sont sans lien : c’est parce que je suis en train de préparer ma réflexion sur le sujet. A venir, donc.